Balade en Ile de France·Musées

Journée européenne du patrimoine à la basilique Saint-Denis

14394030_10154754418708643_966089956_o

Journée européenne du patrimoine

Le week-end dernier c’était les journées européennes du patrimoine. L’occasion d’aller visiter des lieux ou des institutions d’habitude fermés au public. Pour ma part, mon choix s’est porté sur la basilique Saint-Denis, où se trouve la nécropole des rois de France depuis le roi Dagobert, soit le VIIème siècle.

La basilique est ouverte au public toute l’année, mais à l’occasion de la journée européenne du patrimoine, des visites sur des thèmes aussi curieux qu’intéressants étaient prévues.

Par exemple « la mort de Saint-Louis » dont il ne reste officiellement qu’un os de poignet à Saint-Denis, le reste étant éparpillé ailleurs au gré des cadeaux des monarques et des religieux (les entrailles se trouveraient à Versailles, des phalanges de doigt auraient été offerts au roi de Norvège, etc…)

Ou encore « Catherine de Médicis, reine noire : mythe ou réalité ?  » puisque la florentine se vêtit de noir après la mort de son mari Henri II en signe de deuil, alors qu’il était d’usage de s’habiller en blanc en période de deuil.

Basilique Saint-Denis : pourquoi la nécropole royale se trouve-t-elle à Saint-Denis ?

Le lieu est hautement symbolique puisque c’est ici que Saint-Denis, le premier évêque de Paris est décédé et a été enterré.

Aux alentours du IIème siècle, alors que la capitale était encore sous l’époque gallo-romaine, Saint-Denis est envoyé en mission à Paris par le pape Saint-Clément depuis Rome diffuser la religion catholique dans cette région où l’on croit encore en plusieurs Dieux. Il aurait été condamné à mort par des prêtres païens puis décapité.

La légende raconte qu’il aurait ensuite ramassé sa tête, marché en direction du Nord, en passant par la rue des Martyrs et Montmartre (Du latin Mont Martyrum, « Mont des martyrs »), d’où leur nom. Il s’effondre finalement dans l’actuelle commune de Saint-Denis et est enterré par Sainte-Geneviève, patronne des parisiens. Elle fait bâtir une église sur l’emplacement de son tombeau.

Nécropole royale depuis le roi Dagobert

Le roi Dagobert a bel et bien existé, et c’est le premier roi qui décide d’être inhumé à Saint-Denis. La basilique abrite donc la plupart des rois de France depuis le VIIème siècle, en passant par la dynastie mérovingienne, carolingienne, capétienne, valois, bourbons.

On peut donc y voir de nombreux tombeaux de rois et de reines : Dagobert, Pépin le Bref, Catherine de Médicis, Louis XVI et Marie-Antoinette, jusqu’à Louis XVIII, dernier roi de France.

Catherine de Médecis, dont l’appétence pour l’art est certaine, est la seule à avoir commandé puis vu son tombeau avant de décéder.

14423980_10154754418758643_821388883_o

Basilique Saint-Denis : emblème de l’art gothique

La basilique Saint-Denis est également un chef d’oeuvre de l’art gothique. Saint-Louis apporte d’ailleurs un soutien financier important à sa reconstruction au XIIIème siècle.

14424162_10154754418763643_2008141742_o14393146_10154754418828643_808802035_o14408274_10154754418638643_1138856350_o

Jardin médiéval

Derrière la basilique se trouve un jardin médiéval avec un potager et tout un tas de plantes avec des vertus spécifiques pour chacune.

14393974_10154754420843643_544227565_o14446467_10154754418778643_259357402_o

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s